Mode et inclusion 14 juin 2021

Trasporta bag. Un sac chargé de culture inclusive

Écrit par Alain Zanchetta

Diplômé à la Haute école d’art et de design de Lucerne, artisan touche-à-tout et inventeur du projet AtoZED, le designer tessinois Alain Zanchetta a une paralysie cérébrale et croit dans la force de la diversité. Le handicap, souvent perçu comme une caractéristique négative, est pour lui une opportunité de design. Pour cette raison, il collabore avec différentes personnes en situation de handicap, en faisant appel à son empathie pour traduire les capacités individuelles en concepts de design et produits à utiliser au quotidien. Le sac Trasporta en est un exemple. Fabriqué au Tessin à partir de matériaux durables d’origine européenne, il peut être utilisé comme un sac à main ou à bandoulière. Il est notamment adapté aux besoins des personnes en fauteuil roulant.
Alain Zanchetta était l’invité du colloque TU ES CANON, organisé par ASA – Handicap mental le 27 mai 2021. Il nous raconte l’histoire de ce sac.

Trasporta est un sac multifonctionnel chargé de culture inclusive.
Pour comprendre en quoi consiste un design inclusif, il faut d’abord comprendre la différence entre accessibilité et inclusion.
Prenons l’exemple des deux images ci-dessous, car elles le montrent clairement.

 

Dans la première, on voit une rampe pragmatique, un accès au bâtiment spécialement conçu pour les personnes à mobilité réduite en fonction d’un besoin concret. La deuxième image montre une rampe parfaitement combinée avec un escalier. Ici, l’accès au bâtiment est conçu de manière inclusive : la rampe indispensable aux personnes à mobilité réduite s’intègre à l’escalier que les autres personnes peuvent emprunter. Ce bâtiment offre ainsi un accès beau et fonctionnel aux personnes avec et sans handicap, sans stigmatiser ces dernières.

Le design inclusif a pour but de créer un produit ou un service fonctionnel et beau, utilisable par le plus grand nombre de personnes. Cet objectif est à l’origine du sac Trasporta.

Le projet a démarré en 2016 comme travail de bachelor en design de produit. Je n’avais pas une idée précise de ce que j’allais faire, mais j’étais sûr de vouloir partir d’un défi de la vie quotidienne. Je m’intéressais déjà à la conception universelle, mais comme ce domaine est très vaste, j’ai décidé d’explorer la vie quotidienne des personnes qui, comme moi, ont un handicap moteur. Je suis donc parti à leur rencontre. Un jour, en buvant un café avec Gian Paolo Donghi, un ami paraplégique en fauteuil roulant, le projet a soudainement pris forme à partir de son témoignage : « Pendant la pause, je vais souvent au supermarché. Je prends de l’eau et un sandwich. Je mets tout sur mes jambes, je paie à la caisse et je pars. S’il m’arrive de laisser tomber la bouteille par terre, je ne suis pas capable de la ramasser sans demander de l’aide. » J’ai alors focalisé le thème de ma recherche : transporter des objets en toute sécurité sur deux roues.

Je ne suis pas un designer qui se base sur des hypothèses pour élaborer ses projets. J’ai donc passé une semaine en fauteuil roulant pour changer de point de vue et découvrir les défis que les personnes à mobilité réduite surmontent chaque jour.
Danse cette photo je suis avec Livia, une de mes amies de l’université, au retour d’une course à l’épicerie.

Le développement a duré quatre mois. Le processus de design a été guidé par les principes de la conception universelle, mon goût personnel et, surtout, par les personnes paraplégiques et valides que j’ai impliquées dans le projet.
À partir d’un défi qui touche un petit groupe de personnes, nous sommes arrivés à un sac multifonctionnel qui peut être utilisé par tout le monde. Pensez au nombre de défis inexplorés que peuvent susciter de nouvelles idées : le potentiel est infini!

Après le Bachelor, j’ai transformé le projet en produit dans le but de le commercialiser. Soutenu par le Creative Hub et la Fondation Ikea Suisse, j’ai fabriqué une série de sacs pour les soumettre à un test de réalité impliquant plus de 30 personnes, valides et paraplégiques. Ce sont leurs habilités, leurs histoires et leurs désirs qui ont façonné le produit final.

Le design inclusif, fait pour et avec les gens, demande beaucoup d’énergie, de temps, de patience et d’empathie. Accepter les réactions positives et négatives fait partie du jeu. C’est normal que tout le monde n’aime pas forcément ce que nous faisons ou proposons. Les commentaires négatifs je les ai utilisés à mon avantage, pour grandir comme designer. Les commentaires positifs et les regards enthousiastes continuent de nourrir mon design.

Le sac Trasporta est disponible en différents couleurs. Ses caractéristiques principales sont la fermeture velcro ou éclair, l’ouverture easy pull, une poche intérieure, un plateau rigide amovible, le tissu imperméable, le cuir végétal, des accessoires en métal chromé. Son prix ? Entre 250.- et 260.- francs suisses. À commander en ligne sur la page SHOP de mon site internet.

À partir de ce sac, j’ai lancé en 2019 le projet AtoZED pour promouvoir et développer le design inclusif. Comme un one-man-show, je gère toute la chaîne : de la conception de nouveaux produits à la production de prototypes et de produits destinés à la vente. Mon fil rouge ? Les principes du Design Universel, la persévérance, l’humour, et la bonne qualité des matériaux et de la production.

Site internet AtoZED

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles qui peuvent également vous intéresser